Les insouciances n°20

Image

Un p’tit clin d’œil à l’enfance… garder en soi la capacité de s’amuser et s’émerveiller

Un instantané en pose lente…

La Côte d’Argent – L’Océan

Image

Naissance de la Côte d’Argent

Le littoral des Alpes-Maritimes a été le premier à être baptisé « Côte d’Azur » en 1887. En 1894, les stations balnéaires entre Cancale et le cap Fréhel (Saint-Malo, Dinard, Paramé) sont regroupées sous l’appellation de « Côte d’Émeraude », sur l’idée de l’avocat malouin Eugène Herpin. Ce mouvement étant lancé, il est normal que la côte aquitaine ait aussi sa couleur.

En 1905, le journaliste, reporter et poète Maurice Martin donne aux rivages de la côte Aquitaine le nom de « Côte d’Argent », expression inspirée des reflets argentés en surface de l’océan Atlantique. Cette appellation concerne dans un premier temps tout le littoral aquitain, de Royan à Hendaye. Il expose son idée le 20 mars 1905 devant un parterre de journalistes et notables locaux lors d’une halte à Mimizan-les-bains
Ce nouveau concept remporte l’approbation de l’assistance. En 1907, le Congrès national des sociétés de géographie consacre officiellement ce vocable. Diffusé avec succès, il est repris par photographes et affaires commerciales.

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4te_d%27Argent

Pessac – Une concentration de nature aux portes de l’agglomération Bordelaise – Le Bourgailh

Image

Balade et douceur d’un soir de décembre

Une concentration de nature aux portes de l’agglomération Bordelaise

Le Bourgailh, dans son périmètre global « projet », représente un vaste espace naturel de près de 200 hectares qui s’inscrit dans l’une des coulées vertes majeures de l’agglomération bordelaise, la coulée verte du Peugue composée du Bois des sources du Peugue, du Bassin de Cap de Bos et du Site du Bourgailh (un ensemble naturel de 500 hectares sur Pessac).

Le Bourgailh est le symbole de la reconquête d’un lieu dégradé. En effet, suite à une période d’activités de gravière, le site a accueilli une décharge privée puis la décharge communautaire de l’agglomération bordelaise de 1981 à 1991. Suite à sa fermeture, la décharge a été recouverte et paysagée par des plantations d’éricacées et elle est devenue la colline du Bourgailh (30 hectares référencés en Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) qui constitue le point culminant de la rive gauche de l’agglomération bordelaise, à 70 mètres d’altitude. Différents projets d’aménagements ont été identifiés par les collectivités pour reconquérir et revaloriser le reste du site et ainsi permettre au public de l’investir de nouveau.

la forêt promenade aménagée en priorité, par une équipe d’architectes-paysagistes parisiens : création de cheminements en dur et implantation de trois belvédères, de bancs, ponts et balcons permettant l’observation de la nature. Cette forêt promenade de 65 hectares a été ouverte au public en 2005,
le Bioparc, zone d’activités économiques privée de 25 hectares consacrée au secteur de la santé et de la nutrition (ouvert en 2011) sur le flanc Est du Site,
de nouveaux aménagements sont en cours de réflexion sur la partie forestière déjà aménagée mais aussi sur de nouvelles parcelles bientôt ouvertes au public ce qui permettra à tous d’investir d’autant plus le site dans un esprit de loisirs et de détente-nature propre au Bourgailh.
© ECOSITE DU BOURGAILH PESSAC – CRÉATION RECTANGLE ROUGE

http://www.bourgailh-pessac.fr/la-reconquete-dun-espace/

Arcachon – LeParc Mauresque

Le Parc Mauresque se situe tout en haut de la ville.                                                   Pour s’y rendre l’ascenseur nous y monte tout en douceur.                                         Une autre option, les marches…

Arrivé en haut on aperçoit le Bassin et l’Ile aux oiseaux.

Composition

Image

Composition voir aussi: http://wp.me/p29Zqg-18B

Une piscine hors sol…

Image

Errance…

Les insouciances n° 19

Image

Un p’tit clin d’œil à l’enfance… garder en soi la capacité de s’amuser et s’émerveiller

Bordeaux – Bassens – Les plus anciens silos, construits en 1920

Image

Retour d’une exploration photographique dans la ZI de Bassens.

Les plus anciens silos, construits en 1920, servent aux stockage du blé d’importation sur le territoire de Bassens.
La société Sigma, Union nationale de coopérative agricole de collecte, exploite le site de Bassens depuis 1961. Elle gère 230 000 tonnes de capacité de stockage et exporte 1 200 000 tonnes de céréales par an.
En 2001, la fusion de l’Union des coopératives agricoles d’agrofournitures (UNCAA) et de l’Union nationale de coopératives agricoles de collecte céréalière (SIGMA) donne naissance à Union InVivo. Avec 283 coopératives sociétaires, Union InVivo est le premier groupe coopératif européen d’achats, de vente et de services dans l’univers agricole.

Les silos constituent un élément incontournable du paysage industriel de Bassens.

La Côte d’Argent

Image

À tous mes amis blogueurs et les autres,
Merci pour vos visites chaleureuses et sympathiques et vos petits mots aussi.
Passez de joyeuses fêtes
À l’année prochaine! 

Soizic Pineaubor_7883
Soizic Pineauybor_7893x

Portugal – Porto

Image

En balade dans Porto. ..         Apparition furtive
Soizic Pineaubor_2825