Arcachon – n°2

Image

C’est la fête et il fait beau...

Publicités

Arcachon – n°1

Image

La grande roue tourne sur Arcachon .

La Côte d’Argent en pose lente

Image

Echappée belle sur la plage de la Lagune…

Le Cap-Ferret – La chapelle de la Villa Algérienne

Image

Rouge et blanc…

Cette chapelle catholique d’inspiration mauresque surmontée d’une croix et d’un croissant a été construite en 1885. Elle est tout ce qui reste de la Villa algérienne, édifiée en 1865 par Léon Lesca face au Bassin d’Arcachon, sur les immenses domaines qu’il avait acquis en 1863 dans la presqu’île du Cap Ferret.

Pour en savoir plus: http://www.lecapferret.net/2006/03/culture/capferretdhier/la_villa_algrie/

Le Cap-Ferret

Image


Douceur, quiétude, contemplation…

La Dune du Pyla – Cap-Ferret

Image

Vue réalisée de la pointe du Cap-Ferret.
Quel bonheur de pouvoir admirer cette immense Dune!

Lège Cap-Ferret n°2

Image

Des petites cabanes à huîtres où l’on peut déguster les fruits de la mer du bassin avec un bon verre de vin blanc.


Aujourd’hui, les parasols font grises mines…Mais, nous sommes en septembre

 

La côte d’Argent

Image

Se promener dans la forêt qui longe la plage du Petit Nice

L’oyat, l’accroche-dune

C’est une plante gouttière, dont les longues branches en forme de tubes sont capables de capter l’humidité de l’air, les gouttelettes d’eau ainsi récoltés pouvant alors glisser jusqu’à sa racine. 

La Côte d’Argent – plage du Petit-Nice

Image

En balade sur la plage du Petit Nice

La Côte d’Argent – L’Océan

Image

Naissance de la Côte d’Argent

Le littoral des Alpes-Maritimes a été le premier à être baptisé « Côte d’Azur » en 1887. En 1894, les stations balnéaires entre Cancale et le cap Fréhel (Saint-Malo, Dinard, Paramé) sont regroupées sous l’appellation de « Côte d’Émeraude », sur l’idée de l’avocat malouin Eugène Herpin. Ce mouvement étant lancé, il est normal que la côte aquitaine ait aussi sa couleur.

En 1905, le journaliste, reporter et poète Maurice Martin donne aux rivages de la côte Aquitaine le nom de « Côte d’Argent », expression inspirée des reflets argentés en surface de l’océan Atlantique. Cette appellation concerne dans un premier temps tout le littoral aquitain, de Royan à Hendaye. Il expose son idée le 20 mars 1905 devant un parterre de journalistes et notables locaux lors d’une halte à Mimizan-les-bains
Ce nouveau concept remporte l’approbation de l’assistance. En 1907, le Congrès national des sociétés de géographie consacre officiellement ce vocable. Diffusé avec succès, il est repris par photographes et affaires commerciales.

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4te_d%27Argent