33 regards sur le tramway

Mis en avant

21 décembre 2003 – J’assiste à l’inauguration du tramway à Bordeaux.
Son allure de gros insecte scintillant me fascine!

De pose longue en instantanés, je vous invite à partager mes regards, mes coups de coeur, en trente trois photos, pour voyager avec moi dans cet univers de miroirs et de lumières.

Les trous béants des travaux se referment. Par enchantement, le tram apparaît comme sorti des entrailles de la terre.Il glisse sans bruit, sur le long ruban d’acier, encadré par le vert gazon ou les pavés gris.

Il est à la fois présent et transparent: le reflet de ses surfaces le fait caméléon.
Il devient alternativement lingot d’or, parure d’argent, scintillant de rubis, de topaze, de saphir – ou le tout ensemble – lorsqu’il réfléchit les lumières de la ville.

De l’intérieur, souplement et sans heurt, la ville défile à quinze km à l’heure, de station en station, induisant pour moi des visions quasi-onirique, au gré des mouvements, des attitudes, des reflets et transparences, en une étonnante juxtaposition des plans.

C’est un tramway dynamique, intégré dans la ville. Il est parfois presque vivant avec ses allures de gros insecte…
Son esthétisme, son graphisme m’ont inspiré quelques fantaisies photographiques.

En cours de montage, les réparations, de maintenance, dans ce vaste et lumineux atelier de la Bastide, je me suis émérveillée devant les technologies et sous les entrailles de la « bête », guidée par des personnes compétentes et passionnées. là encore, j’ai trouvé matière à exacerber les formes, les couleurs et parfois la monochromie de ce sujet quasi-inépuisable.